À la différence d’une montre connectée, le bracelet connecté n’a pas besoin d’avoir un écran et pourtant certains modèles en disposent et ce n’est réellement pas mal. Si jusqu’alors ses montres et autres bracelets connectés n’utilisaient que leur gyroscope pour évaluer la qualité de notre sommeil selon nos mouvements, la corrélation des mouvements enregistrés et la mesure du temps entre les pulsations, associées aux algorithmes de Fitbit, permet de parfaitement identifier les zones d’éveil, de sommeil léger, profond, mais aussi paradoxal.

Il s’agit bien évidemment d’un level regrettable au niveau de l’ergonomie du produit : on ne peut ni prétendre faire varier les couleurs de son équipement ni remplacer le bracelet si celui-ci vient à s’abîmer. Oublié le mignon écran qui servait d’indicateur à la floor du bracelet Charge , place à un écran Oled rectangulaire (1,8 x three,2 cm) non tactile où s’attache un bracelet au choix.

Le miband a pas mal d’functions tierces très efficaces ( + que l’officielle où Xiaomi se casse pas trop la tête). D’autres pressions font défiler les informations (par exemple l’heure, le Gasoline, les pas ou les energy). La mise en place est rapide et le bracelet est opérationnel 5 minutes après le déballage. En attendant, Fitbit communique déjà les prix des différentes variations de son nouveau bracelet connecté : 149,95 € pour une version classique (en noir, bleu ardoise ou corail) et 169,95 € pour son édition Spéciale (en rose chair et or ou noir anthracite).

Selon notre activité, le bracelet peut nous proposer un objectif de pas à atteindre et cohérent avec nos habitudes et notre mode de vie. Grâce à ses bordures à la finition métallique, le module Meilleur bracelet connecté électronique est solidaire de son bracelet en élastomère médical. Intéressant : en marge des plages de sommeil profond, léger ou éveillé, le vivosmart HR dévoile une courbe de mouvement.

En bas d’écran, des conseils d’heure de coucher et de réveil sont fournis pour atteindre l’objectif d’heures de sommeil quotidien que l’on s’est fixé. Le bracelet est composé d’un petit module électronique qui s’enfiche à l’intérieur d’un bracelet en silicone. Selon ses dires, Fitbit est même parvenu à la renforcer, la faisant passer de 5 à 7 jours. Vrai problème néanmoins : la lecture cardio du Mi Band 2 ne s’effectue qu’à la demande (depuis le bracelet ou l’application) et non en continu.

Voila, un peu decu que l’alarme ne soit pas intelligente mais bon, c’est pas pire qu’un reveil avec smartphone et ca aura au moins le merite de laisser dormir ma femme ! Le Charge 2 fonctionne avec l’application Fitbit (Android, iOS) qui vient d’être récemment mise à jour. Rien de plus easy pour mettre en œuvre l’Alta HR : il suffit de télécharger l’software Fitbit (iOS, Android, mais aussi Home windows) et de se laisser guider.

A propos de l'auteur

Articles similaires